Isvara Foundation

Liechtenstein
Email : info@isvarafoundation.org
Site : http://www.isvarafoundation.org/

 

logo-fondation-isvaraBasée au Liechtenstein, l’Isvara Foundation a été créée en 2007 par le millionnaire Ayman Jallad, qui détient l’entreprise Ezzat Jallad & Fils basée au Liban, concessionnaire exclusif du géant américain Caterpillar pour le Liban, la Jordanie et l’Autorité palestinienne. Cependant, et bien qu’elle finance des campagnes pour davantage de transparence dans le lobbying, la Fondation est totalement opaque. Non seulement il n’y a ni rapports moraux ni rapports financiers sur son site, mais il n’y a pas non plus d’adresse postale, de liste des responsables ou d’éléments concernant la structure de la fondation. Ayman Jallad affirme qu’il a entièrement financé sa fondation avec une donation personnelle et qu’elle est indépendante du Groupe Jallad.  L’Isvara Foundation est administrée par un conseil de fondation à la banque suisse UBS, à Zurich.
En raison de son opacité et du manque d’information concernant la fondation, la branche européenne de Transparency International a décidé de ne pas solliciter de subventions auprès de cette structure.
L’Isvara Foundation déclare octroyer des subventions aux organisations qui œuvrent «pour arrêter les politiques néolibérales non durables et socialement destructrices qui caractérisent le processus dominant actuel de la mondialisation dirigée par les entreprises». La Fondation soutient en particulier des campagnes de lobbying «ciblant les institutions internationales qui imposent des politiques profitant aux sociétés transnationales tout en nuisant aux communautés locales, et qui menacent de causer un effondrement écologique dans le monde entier». Promouvant «un changement radical dans les centres mondiaux du pouvoir», la Fondation vise notamment les institutions comme l’Organisation mondiale du commerce, la Banque mondiale, la Commission européenne, etc.
Ayman Jallad, qui dit avoir été un temps administrateur de Greenpeace, déclare: «Je ne suis pas socialiste mais je ne pense pas que le business devrait diriger le monde», ajoutant que la Commission européenne est une cible de choix car elle est «très contrôlée par les multinationales».
Au départ, l’Isvara Foundation affirmait soutenir annuellement entre 40 et 50 initiatives dans une vingtaine de pays, parmi lesquelles des campagnes contre le lobbying des entreprises, contre les OGM et les biocarburants, contre la spéculation financière, etc. Etant donné son opacité, on ne peut pas connaître aujourd’hui le nombre exact de structures soutenues.

Le siège de l’Isvara Foundation se trouve au Liechtenstein mais elle n’est pas répertoriée dans le registre de commerce de la Principauté.

Ayman Jallad : président

La Fondation a 5 autres membres dont on ne connaît pas l’identité.

L’Isvara Foundation est totalement opaque concernant ses finances. En 2011, elle a soutenu 47 initiatives dans plus de 17 pays (contre 41 initiatives en 2010 dans plus de 19 pays).

Liste non exhaustive des associations bénéficiaires des subventions

2017

  • Global Justice Now (ex-WDM) : 226.669
  • Corporate Europe Observatory : 200.000 €
  • Friends of the Earth Europe : 123.994 €
  • Alliance for Lobbying Transparency and Ethics Regulation : 59.068 €
  • Friends of the Earth International

2016

  • Corporate Europe Observatory : 199.990 €
  • Global Justice Now (ex-WDM) : 136.500 €
  • Friends of the Earth Europe : 95.821 €
  • Alliance for Lobbying Transparency and Ethics Regulation : 51.159 €
  • Friends of the Earth International : 50.000 €

2015

  • Corporate Europe Observatory : 199.990 €
  • Friends of the Earth Europe : 80.185 €
  • Alliance for Lobbying Transparency and Ethics Regulation : 39.000 €
  • Global Justice Now (ex-WDM) : 25.600 €
  • Trade Justice Movement : 1600 €
  • War on Want

2014

  • Friends of the Earth International : 400.000 €
  • Corporate Europe Observatory : 200.000 €
  • Global Justice Now (ex-WDM) : 189.103 €
  • Friends of the Earth Europe : 175.185 €
  • Alliance for Lobbying Transparency and Ethics Regulation : 45.000 €
  • Transnational Institute : 43.966 €
  • Trade Justice Movement : 21.000 €
  • Spinwatch : 17.500 €
  • Frank Bold Society : 15.000 €
  • Coordination européenne Via Campesina : 15.000 €
  • European Coalition for Corporate Justice : 5150 €
  • GMWatch
  • Earth Open Source

2013

  • Friends of the Earth International : 427.411 €
  • World Development Movement : 367.000 €
  • Corporate Europe Observatory : 199.990 €
  • Friends of the Earth Europe : 95.000 €
  • Coordination européenne Via Campesina : 50.000 €
  • Alliance for Lobbying Transparency and Ethics Regulation : 48.000 €
  • Transnational Institute 35.616 €
  • Compass : 26.750 €
  • Fondation Sciences Citoyennes : 20.372 €
  • GRAIN : 19.368 €
  • Acces Info Europe : 7532 €
  • Frank Bold Society : 4000 €
  • GMWatch
  • Earth Open Source
  • Pro Public

2012

  • Friends of the Earth International 400.000 €
  • Corporate Europe Observatory : 200.000 €
  • Friends of the Earth Europe : 95.000 €
  • Amazon Watch : >85.000 €
  • Transnational Institute : 31.194 €
  • GRAIN : 27.676 €
  • Alliance for Lobbying Transparency and Ethics Regulation : 25.000 €
  • Fondation Sciences Citoyennes : 24.000 €
  • GMWatch
  • Earth Open Source

2011

  • Friends of the Earth International : 416.000 €
  • Corporate Europe Observatory : 199.990 €
  • Spinwatch : 33.000 €
  • Transnational Institute : 24.054 €
  • Amis de la Terre France : 22.685 €

 

Ce contenu a été publié dans Financeurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.