Fondation GoodPlanet

Domaine de Longchamp
1 Carrefour de Longchamp
75116 Paris
Tél. : 01.48.42.01.01
E-mail : contact@goodplanet.org
Site : http://www.goodplanet.org

logo-goodplanetLa mission de la Fondation GoodPlanet est la promotion du développement durable à travers des actions de sensibilisation du grand public et des milieux scolaires ainsi que la mobilisation d’acteurs économiques et politiques en les associant à leurs actions. Cette sensibilisation se fait principalement par l’image, au travers de films, d’expositions, de livres, etc. Il y a également eu, en mai 2017, l’ouverture du Domaine de Longchamp, un domaine de 3,5 hectares conçu comme «premier lieu dédié à l’écologie et l’humanisme à Paris».
La question du réchauffement climatique est au centre de la plupart des actions de la Fondation GoodPlanet, avec en particulier son programme Action Carbone Solidaire qui «propose aux entreprises, particuliers et collectivités de calculer, réduire et compenser leurs émissions de gaz à effet de serre (GES)». Dans ce cadre-là, la Fondation GoodPlanet finance chaque année une vingtaine de projets dans les pays du Sud.
Sans base d’activistes, la Fondation GoodPlanet ne s’inscrit donc pas dans les courants historiques de l’écologie politique ou du naturalisme. Il s’agit en fait d’une structure permettant au photographe Yann Arthus-Bertrand de lancer différentes initiatives et projets environnementaux, en parallèle à ses activités lucratives (films, livres, posters, etc.). L’impact auprès du grand public est important du fait de la notoriété de Yann Arthus-Bertrand, en particulier de ses photos, de ses documentaires à la télévision et de ses films comme Home ou Human.
A l’instar de la Fondation Nicolas Hulot, la Fondation GoodPlanet a un profil très institutionnel et un fort partenariat avec le monde de l’entreprise et de la finance. Alain Juppé a par exemple assuré la vice-présidence de GoodPlanet en 2009, et la Fondation arrive à obtenir le parrainage de personnalités de haut plan (chefs d’Etat, secrétaire général de l’ONU…) pour ses initiatives. A part avec le WWF, la Fondation GoodPlanet entretient très peu de relations avec les autres associations écologistes. D’autant plus que les Amis de la Terre dénoncent BNP Paribas, le principal partenaire de la Fondation GoodPlanet avec la banque privée suisse Lombard Odier & Cie, pour être la «première banque française à financer le charbon». De même, Basta! a dénoncé la campagne 10:10 de la Fondation, affirmant à ce propos que «le Medef et Yann Arthus-Bertrand réinventent le greenwashing».
A noter que dans un rapport parlementaire de 2011, la Fondation GoodPlanet a été épinglée en raison du soutien apporté par Yann Arthus-Bertrand à l’organisation de la coupe du monde de football de 2022 au Qatar, alors que par ailleurs le Qatar a financé la traduction en arabe de son film Home.

Fondation reconnue d’utilité publique, créée en 2009, reprenant le rôle et les activités de l’association GoodPlanet à but non lucratif loi 1901 créée en juillet 2005. La Fondation GoodPlanet détient la totalité des parts de l’EURL My Planet.
En novembre 2008, la Fondation GoodPlanet Suisse a été créée, présidée par le banquier Thierry Lombard. Fin 2014, sa liquidation est opérée et, selon décision du Département fédéral de l’intérieur du 1er décembre 2014, la fondation est dissoute. Sa liquidation étant terminée, elle est radiée en février 2016.
Le 10 mai 2011, la Fondation GoodPlanet a officiellement lancé GoodPlanet Belgium en Belgique. La branche belge de GoodPlanet est née grâce à la collaboration de l’ONG Green et de la Fondation Roi Baudouin. Son partenaire au départ a été JCDecaux, Nº1 mondial de la publicité urbaine. Ses deux partenaires actuels sont Proximus et l’eau minérale SPA.

Collège des fondateurs

  • Yann Arthus-Bertrand : président fondateur
  • Olivier Dulac : BNP Paribas
  • Thierry Lombard : Lombard Odier Darier Hentsch & Cie
  • Bérengère Primat

Collège des membres de droit

  • Joël Tixier : ministère de l’Intérieur
  • Jean-Michel Valantin : ministère de l’Education Nationale
  • Ministère de la Transition écologique et solidaire

Collège des personnalités qualifiées

  • Serge Orru
  • Frédérique Raoult
  • Jean-Claude Gerin
  • Jane Goodall
  • Olivier Le Grand

Bureau de la fondation

  • Yann Arthus-Bertrand : président fondateur
  • Jean-Claude Gerin : vice-président
  • Bérengère Primat : secrétaire
  • Olivier Le Grand : trésorier

Comité scientifique

  • Gilles Boeuf
  • Jacques Estienne
  • Jeanne Etiemble
  • Jean Gadrey
  • Marc Gillet
  • Marion Guillou
  • Elisabeth Laville
  • Benoît Leguet
  • Sylvie Lemmet
  • Denis Loyer
  • Michel Prieur
  • Olivier Rech

Equipe

  • Yann Arthus-Bertrand : président
  • Françoise Jacquot : assistante photo
  • Ines Barbier : bureau de Yann Arthus-Bertrand
  • Henri Landes : directeur général
  • Véronique Jaquet : secrétaire générale
  • Fernanda Lopes : gestionnaire comptable et administrative
  • Eric Boisteaux : directeur du Domaine de Longchamp
  • Sarah Barracco : responsable de la programmation
  • Guillaume Rietsch : chargé de production
  • Bianca Bolos : chargée de l’accueil des publics
  • Aline Masmontail : chargée du bénévolat
  • Camila Moraes : chargée des expositions
  • Cédric Javanaud : responsable médiation
  • Gabrielle Prat : chargée de médiation
  • Capucine Salinson : chargée de mission jeunesse
  • Mohamed Jdira : chargé de sécurité
  • Rudy Masset : chargé de services généraux
  • Thomas Nanin : jardinier
  • Adèle Melice-Dodart : chargée de Communication Graphique et Digitale
  • Florent Manelli : responsable des Partenariats
  • Steeve Bois : responsable informatique et web
  • Gwenaelle Rouillet : maintenance informatique
  • Claire Sellier : chargée de projets Action Carbone Solidaire
  • Matthieu Jousset : responsable Action Carbone Solidaire
  • Nitin Pagare : chargé de projet carbone
  • Eve Verdot : responsable RSE
  • Antoine Rochard : chargé de projet Alimentation et Agriculture
  • Jessica Rheims : responsable du pôle Humanisme & Solidarité
  • Julien Leprovost : rédacteur magazine GoodPlanet
  • Jacqueline Goffart : community manager du film Home, responsable des diffusions des films

La Fondation GoodPlanet mène des actions de sensibilisation sur la protection de l’environnement qui allient souvent films, expositions de photographies, posters, ventes de livres, d’agendas, etc. Ce fut le cas avec les films Home, Des forêts et des hommes (2011), Planète Océan (2012), ou encore Human (vu par 3 millions de personnes sur France 2) et Terra (2015). Il y a aussi eu le projet «6 milliards d’Autres», devenu «7 milliards d’Autres» depuis le 31 octobre 2011.
En septembre 2014, à la veille du Sommet sur le Climat à New York, la Fondation GoodPlanet sort son livre 60 solutions face au changement climatique, préfacé par le président François Hollande et par Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU. L’exposition de photographies liée au livre a été inaugurée en janvier 2015 à Pékin, en présence du Premier ministre Manuel Valls. Dans la continuité, et à l’occasion de la COP21 fin 2015, la Fondation GoodPlanet a lancé le programme «La solution est dans l’assiette !» avec des partenaires comme Findus, Engie, Vrai et Jardin Bio. Ce programme répertorie «60 solutions concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par notre alimentation». Des outils pédagogiques sont développés pour ce programme, tels des kits posters, webdocumentaire, infographies, jeux et quizz… La Fondation vise ainsi à apporter des réponses concrètes au grand public pour diminuer son impact sur la planète. En octobre 2017, dans le cadre de la COP12 de la Convention sur les Espèces Migratrices, la Fondation a distribué un livre de sensibilisation de 160 pages intitulé TERRA Their future is our future pour la défense de la biodiversité au niveau international.  En 2010, GoodPlanet a aussi lancé, avec l’Ademe et le WWF, la campagne 10:10 qui demande à chaque citoyen de s’engager à réduire de 10% ses émissions à effet de serre sur douze mois. Cette initiative a été soutenue par le Medef, l’UMP, le PS, le PCF, Les Vert et Cap 21. Il y a eu 7000 événements dans 180 pays.
La Fondation GoodPlanet anime aussi «Action Carbone Solidaire», un programme qui propose aux entreprises, institutions et particuliers de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre en finançant des projets comme la plantation d’arbres, l’installation de cuiseurs solaires ou la construction de réservoirs à biogaz. En 2017, 25 projets ont été soutenus dans 12 pays. Par exemple, en novembre 2017, Total a signé avec la Fondation GoodPlanet un accord pour déployer 8400 biodigesteurs dans l’Etat du Telangana en Inde.
La Fondation a aussi financé en 2016 plusieurs projets de terrain dans le cadre du programme «Time for the Planet», avec le soutien d’Omega, en Indonésie et au Botswana. Ces projets ont été poursuivis en 2017.
La Fondation propose également un accompagnement RSE aux entreprises, collectivités et institutions. Dans ce cadre, depuis 2006, la Fondation GoodPlanet a réalisé plus d’une soixantaine de bilan de gaz à effet de serre. En tout, c’est une cinquantaine d’entreprises qui ont déjà sollicité la Fondation GoodPlanet pour cet accompagnement. Ainsi, avec les magasins Casino, la Fondation GoodPlanet a conseillé en matière de consommation responsable début juin 2013, se félicitant que «tous les produits mis en avant par Casino dans son catalogue et qui répondaient aux critères de GoodPlanet ont vu leurs ventes augmenter d’environ 30%.» Ce partenariat s’est poursuivi en 2014 avec la campagne «Choisir c’est Agir». Ou encore, par exemple, la Fondation organise depuis 2013 des animations pour les collaborateurs du Fouquet’s sur les problématiques du gaspillage alimentaire, sur l’alimentation durable, les déchets ménagers… En 2016, la Fondation GoodPlanet a notamment sensibilisé les équipes d’Hermès à l’alimentation durable. En 2017, elle accompagne SIACI St Honoré dans sa stratégie bas carbone. Elle a aussi conçu et développé deux livrets de sensibilisation pour les clients de BNP Paribas Asset Management aux enjeux du développement durables.
En juin 2015, la Mairie de Paris a accordé la concession du Domaine de Longchamp à la Fondation GoodPlanet pour 30 ans, un domaine de 3,5 hectares où siège la fondation et le WWF. L’objectif est de créer, grâce notamment au soutien du Groupe Noctis, un «lieu de référence internationale», ouvert au plus grand nombre, consacré aux «enjeux sociaux et environnementaux de notre époque». Dans ce projet, concrétisé en mai 2017, il y a notamment des lieux d’expositions pour les photographies de Yann Arthus-Bertrand. En 2018,  un Pavillon dédié à l’alimentation durable a été créé avec le soutien d’Elior et le parrainage d’Alain Ducasse. En 2016, la Fondation GoodPlanet a élaboré une charte alimentaire à destination des partenaires et prestataires qui seront présents au Domaine de Longchamp. Les voitures et bus électriques sont fournis par le Groupe Bolloré et la communication est soutenue par JCDecaux. Entre mai et décembre 2017, le site a accueilli 110.000 visiteurs. Ce projet avait d’abord été initié dès 2004 par le  WWF qui voulait faire du domaine un «site pilote de développement durable». Mais l’association écologiste n’avait pas réussi à réunir les 6 millions d’euros pour ce projet.
Depuis 2009, la Fondation GoodPlanet a un site Internet d’information sur l’environnement et le développement durable : GoodPlanet.info. En 2017, il aurait été consulté par plus de 354.000 personnes et il y aurait 17.104 abonnés aux «News» hebdomadaires.

La Fondation GoodPlanet a une forte dépendance vis-à-vis des subventions privées, en particulier vis-à-vis des structures de la BNP. En 2017, 64% des recettes provenaient de mécénats d’entreprises privées. Pour sa part, GoodPlanet Belgium a un budget annuel d’environ 2,5 millions d’euros.

AnnéeProduitsChargesRésultat
20173.501.302 €3.572.486 €-71.184 €
20163.982.723 €4.092.163 €-109.440 €
20155.916.711 €5.816.668 €100.043 €
20146.166.754 €6.309.760 €-143.006 €
201310.058.316 €10.143.590 €-85.274 €
20126.646.355 €6.547.908 €98.447 €
20115.200.709 €5.339.211 €-138.502 €
20105.267.949 €5.357.080 €-89.131 €
20096.003.720 €5.738.208 €265.512 €
20085.263.857 €5.280.380 €-16.523 €
20073.109.758 €3.025.003 €84.755 €

La dotation de la Fondation GoodPlanet comprend 1 million d’euros, effectuée par les membres fondateurs en vue de la reconnaissance de GoodPlanet comme établissement d’utilité publique. Elle est constituée par le versement de 500.000 euros de l’association GoodPlanet, de 100.000 euros de BNP Paribas, de 250.000 euros de Lombard Odier Darier Hentsch & Cie, de 150.000 euros de Cortal Consors. Tous les actifs et contrats de l’association GoodPlanet ont été absorbés par la Fondation.
La Fondation GoodPlanet détient à 100% l’EURL MyPlanet, mandatée pour effectuer tous les actes commerciaux dérivant des missions de la Fondation (gestion des droits d’auteur et de diffusion des films Home et Human, redevances commerciales du Domaine, prestations RSE et Carbone…). Les produits de MyPlanet ont été de 1.634.509 € en 2017.
La Fondation GoodPlanet est opaque concernant les montants octroyés par ses différents sponsors. Il y a d’abord les mécènes «fondateurs» : BNP Paribas, Cortal Consors (filiale de BNP Paribas) et Lombard Odier Darier Hentsch. En janvier 2009, L’Expansion affirmait que la BNP était donatrice de 2 millions d’euros. A travers son programme «Investir Utile», BNP Paribas Personal Investors a reversé, depuis 2006, plus de 500.000 euros à la Fondation GoodPlanet (dons réalisés par BNP Paribas Personal Investors et les Sociétés de gestion partenaires).
Il y a aussi les mécènes «bienfaiteurs» qui s’engagent au moins sur 3 ans, comme BNP Parisbas Investment Partners et Suez. Par le passé la Fondation a connu les mécènes bienfaiteurs suivants : Casino, Suez Environnement, Henkel et Ethical Coffee Company. Parmi les partenaires «programmes», on peut notamment mentionner : Fondation EDF, Coca-Cola, Dondation Suez, Fondation Bettencourt Schueller, Véolia Propreté, Antargaz, Botanic, Hermès Paris, Taxis G7, groupe Galeries Lafayette, Elior, Canon, groupe Clarins, Institut Mérieux, etc. On sait aussi qu’en 2008, Air France a décidé, en investissant 5 millions d’euros sur trois ans, de soutenir un projet de lutte contre la déforestation à Madagascar, en partenariat avec GoodPlanet.
Enfin, il y a les partenaires institutionnels : ministère de l’Ecologie (30.000 euros en 2009), ministère de l’Education, l’Agence française de développement, ADEME (210.000 euros en 2009 et 90.000 euros en 2010), PNUE, la Ligue de l’enseignement, la Région Ile-de-France (7500 euros en 2013, 20.000 euros en 2010). En 2015, la Fondation GoodPlanet a reçu 20.000 euros de la réserve parlementaire du député Jérôme Chartier (LR).

 

 

Ce contenu a été publié dans association, GoodPlanet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.